Un jour en Indochine

Le forum du journal des Indochinois
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 N°9 - Edito

Aller en bas 
AuteurMessage
MissMarco

avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 22/09/2008
Age : 44

MessageSujet: N°9 - Edito   Mer 1 Juil - 11:42

J'ai eu beaucoup de mal à rester neutre par rapport à l'Olympia. Dites moi tout !


EDITO


Deux ans et demi à s'attendre... « Je voudrais te revoir... »
Se retrouver enfin... « J'ai envie de te voir... »

Les paroles d'Electrastar résonnent encore et toujours dans ma tête depuis ce Vendredi 26 Juin 2009. Indochine a vibré à l'unisson avec son public, et les murs de l'Olympia, salle mythique, ont tremblé…

« Tu vis ce que je vis... »

Un rendez-vous tant attendu. Un an avant le Stade de France, il semblait naturel de se retrouver et de "débuter" la tournée. Une impatience commune semblait lier le public (du moins les chanceux qui avaient pu obtenir des places) et le groupe. Une chose est sûre, les retrouvailles furent magiques, empreintes d'émotions.

« Le temps s'est arrêté et tout a continué... »

Ce prélude ouvre la voie à une nouvelle aventure, celle du Météor Tour. Depuis plusieurs mois, La Réplublique des Météors nous plonge dans un univers de guerre, de séparations, de drames mais aussi d'amour. Ainsi va la vie.
Indochine a toujours su chanter la vie, la vraie, pas celle des contes de fée, car très vite on comprend que « Le prince charmant n'existe pas » et que « La vie est pourrie ». Seulement, ce groupe a le don de nous redonner la pêche alors qu'il nous parle de la noirceur du monde. Indochine, c'est des textes qui résonnent au plus profond de nous, qui traduisent mieux que personne ce que nous ressentons. On peut se reconnaître dans une chanson. Une autre va nous donner la force d'avancer, comme un second souffle. On se raccroche à des paroles, à la musique, à cette voix... On a l'impression que quelqu'un nous comprend et nous épaule, de loin. Une musique qui peut être envoutante, douce comme une berceuse, mais dont les notes peuvent soudain déchirer le silence avec violence. Ainsi va la vie.
Il y a des instants magiques, certains d'entre vous ont pu échanger un regard, un mot avec le groupe à la fin d'un concert , à une scéance de dédicaces. C'est pour ces moments qui semblent hors du temps que certains sont prêts à des "petites folies".
L'univers d'Indochine est si riche et varié. Ils nous font découvrir d'autres groupes, des auteurs qui les ont marqués, des artistes. On n'est pas obligé de tout apprécier parce qu'Indo aime, nous gardons notre libre arbitre, mais cela éveille notre curiosité et c'est ainsi qu'on s'ouvre au monde. N'en déplaise aux détracteurs de ce groupe, ça n'est pas parce qu'on écoute Indo qu'on n'ouvre jamais un livre et que rien d'autres, ni personne ne trouve grâce à nos yeux. Bien au contraire ! Il n'y a qu'à voir les discussions sur les forums : les sujets sont multiples et infinis.
Et puis, il y a ce sentiment d'appartenir à une grande famille, on se retrouve avec d'autres fans au hasard des files d'attente, ou en se donnant rendez-vous à des centaines de kilomètres de chez soi. On ne se connait pas, ou si peu, mais on a échangé des "mp", des mails ou conversé des heures sur Msn. Enfin on peut mettre un visage, sur un pseudo et la discussion est naturelle. On prend des nouvelles, on se renseigne sur les prochaines dates où l'on pourrait se recroiser et on pense très fort aux absents (qu'on espère voir un jour).
Indochine, c'est une émotion qui se dessine à l'infini. Chacun écrit sa page, à sa manière, avec sa sensibilité.
Merci à tous ceux qui sont venus nous faire part de leurs émotions indochinoises, nous vous invitons à les découvrir....

Bienvenue dans Un jour en Indochine.


MissMarco

_________________
Ca fait, quand même, un mal de chien d'être bien !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
morino-yû

avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 18/11/2007
Age : 36

MessageSujet: Re: N°9 - Edito   Mer 1 Juil - 15:09

Superbe edito....

_________________
"Je n'en sais pas plus que vous qui êtes assis autour de moi, mais je voudrai vous offrir mon humble avis"

"le monde est un pervers et je continuerais de le braver"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nadine_ Crow

avatar

Messages : 782
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: N°9 - Edito   Jeu 2 Juil - 23:07

Cool ! Très passionné !

Je me permets de faire ta correction ici étant donné que je ne suis pas chez moi ni sur mon ordinateur, c'est pas dit que je puisse revenir plus tard (lorsque c'est en proposition)

Je m'excuse d'avance ! Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nadine_ Crow

avatar

Messages : 782
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: N°9 - Edito   Jeu 2 Juil - 23:14

MissMarco a écrit:
J'ai eu beaucoup de mal à rester neutre par rapport à l'Olympia. Dites moi tout !


EDITO


Deux ans et demi à s'attendre... « Je voudrais te revoir... »
Se retrouver enfin... « J'ai envie de te voir... »

Les paroles d'Electrastar résonnent encore et toujours dans ma tête depuis ce Vendredi 26 Juin 2009. Indochine a vibré à l'unisson avec son public, et les murs de l'Olympia, salle mythique, ont tremblé…

« Tu vis ce que je vis... »

Un rendez-vous tant attendu. Un an avant le Stade de France, il semblait naturel de se retrouver et de "débuter" la tournée. Une impatience commune semblait lier le public (du moins les chanceux qui avaient pu obtenir des places) et le groupe. Une chose est sûre, les retrouvailles furent magiques, empreintes d'émotions.

« Le temps s'est arrêté et tout a continué... »

Ce prélude ouvre la voie à une nouvelle aventure, celle du Météor Tour. Depuis plusieurs mois, La Réplublique des Météors nous plonge dans un univers de guerre, de séparations, de drames, mais aussi d'amour. Ainsi va la vie.
Indochine a toujours su chanter la vie, la vraie, pas celle des contes de fée, car très vite on comprend que « Le prince charmant n'existe pas » et que « La vie est pourrie » (suppression du point après la guillemet) Seulement, ce groupe a le don de nous redonner la pêche alors qu'il nous parle de la noirceur du monde. Indochine, c'est des textes qui résonnent au plus profond de nous, qui traduisent mieux que personne ce que nous ressentons. On peut se reconnaître dans une chanson. Une autre va nous donner la force d'avancer, comme un second souffle. On se raccroche à des paroles, à la musique, à cette voix... On a l'impression que quelqu'un nous comprend et nous épaule, de loin. Une musique qui peut être envoûtante, douce comme une berceuse, mais dont les notes peuvent soudain déchirer le silence avec violence. Ainsi va la vie.
Il y a des instants magiques, certains d'entre vous ont pu échanger un regard, un mot avec le groupe à la fin d'un concert, à une séance de dédicaces. C'est pour ces moments qui semblent hors du temps que certains sont prêts à des "petites folies".
L'univers d'Indochine est si riche et varié. Ils nous font découvrir d'autres groupes, des auteurs qui les ont marqués, des artistes. On n'est pas obligé de tout apprécier parce qu'Indo aime, nous gardons notre libre arbitre, mais cela éveille notre curiosité et c'est ainsi qu'on s'ouvre au monde. N'en déplaise aux détracteurs de ce groupe, ça n'est pas parce qu'on écoute Indo qu'on n'ouvre jamais un livre et que rien d'autre, ni personne ne trouve grâce à nos yeux. Bien au contraire ! Il n'y a qu'à voir les discussions sur les forums : les sujets sont multiples et infinis.
Et puis, il y a ce sentiment d'appartenir à une grande famille, on se retrouve avec d'autres fans au hasard des files d'attente, ou en se donnant rendez-vous à des centaines de kilomètres de chez soi. On ne se connaît pas, ou si peu, mais on a échangé des "mp", des mails ou conversé des heures sur Msn. Enfin, on peut mettre un visage sur un pseudo et la discussion est naturelle. On prend des nouvelles, on se renseigne sur les prochaines dates où l'on pourrait se recroiser et on pense très fort aux absents (qu'on espère voir un jour).
Indochine, c'est une émotion qui se dessine à l'infini. Chacun écrit sa page, à sa manière, avec sa sensibilité.
Merci à tous ceux qui sont venus nous faire part de leurs émotions indochinoises, nous vous invitons à les découvrir....

Bienvenue dans Un jour en Indochine.


MissMarco
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nadine_ Crow

avatar

Messages : 782
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: N°9 - Edito   Jeu 2 Juil - 23:25

Euuuuuuuuuuuuh oups j'me suis plantée j'ai corrigé un truc qui ne m'était pas destiné Shocked Embarassed

Bon, euh au moins c'est fait ? Toutes mes excuses !

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InDoAleX

avatar

Messages : 745
Date d'inscription : 06/08/2007
Age : 32
Localisation : Dans le paradize de Sir Sirkis ! (Anglet-P.A)

MessageSujet: Re: N°9 - Edito   Ven 3 Juil - 1:02

Magnifique édito Karine ! Smile

_________________
"Pour toujours dans nos coeurs brillera l'Electrastar..."
http://steph-sanctuary.forumactif.com

"Je suis un cas désespérant. Surtout en cuisine !" Nicola Sirkis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.planeteindochine.fr.tc
MissMarco

avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 22/09/2008
Age : 44

MessageSujet: Re: N°9 - Edito   Ven 3 Juil - 15:03

Merci beaucoup ! Embarassed

_________________
Ca fait, quand même, un mal de chien d'être bien !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: N°9 - Edito   

Revenir en haut Aller en bas
 
N°9 - Edito
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PHILIPPE PROUT PROUT MANOEUVRE
» GQ edito

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un jour en Indochine :: Archives-
Sauter vers: